Merci Nouhad, pour cet excellent article !

Je suis moi aussi persuadé que les méthodes pédagogiques actuellement appliquées en France sont sous-efficaces. Notamment pour les générations qui sont nées avec des tablettes connectées à portée de main !

Par contre, en supposant qu’on arrive à appliquer les méthodes push efficaces (type Montessori) et/ou pull, il va falloir attendre une quinzaine d’année pour commencer à en percevoir les résultats… D’où ma question:

Est-il possible, d’une manière ou d’une autre, d’apporter les avantages de ces méthodes à des étudiants post-bac qui n’en auraient pas bénéficié pendant leur petite scolarité ?

Je me pose cette question car, en commençant à enseigner la programmation en école post-bac, j’ai été désagréablement surpris en constatant le peu d’attention, d’initiative, d’autonomie et de motivation dont faisaient preuve la plupart de mes étudiants…

Il me semblait pourtant que l’usage d’internet depuis leur plus jeune âge les auraient rendus hyper-efficaces pour trouver rapidement de l’information, et donc meilleurs pour trouver des solutions à des problèmes. Je pensais qu’ils adhéreraient à l’approche pédagogique que je leur proposais: un défi technique concret à réaliser en groupe à chaque TP + quelques clés fournies tout au long du TP pour les aider dans cette démarche. Au final, je me suis retrouvé contraint de revenir à la bonne vieille méthode: demander aux étudiants de fermer leur écran, démarrer le TP par un cours théorique donné au tableau, les guider dans un exercice de mise en pratique, pour enfin les lâcher sur un exercice en fin de cours…

Je serais vraiment preneur de votre point de vue sur cette question, et de rencontrer d’autres enseignants avec qui je pourrais échanger sur des méthodes pédagogiques innovantes en post-bac.

Web software development × personal development. https://adrienjoly.com/now 🚀

Web software development × personal development. https://adrienjoly.com/now 🚀