Photo: “Lost in the wilderness” by Julen Sanchez

Trois mythes sur la productivité

Être multi-tâches, faire des listes, ou utiliser sa boîte email comme liste de tâches ne sont pas des pratiques aussi efficaces qu’on aime le croire. Explications.

Le mois dernier, dans l’article “Et si on tenait nos bonnes résolutions, en 2017”, j’expliquais ce que j’entendais par “productivité”, listais les “symptômes” qui nous gâchent la vie, puis proposais une manière d’élaborer sa propre “recette de productivité”.

Être multi-tâches, un gage de productivité ?

Vous pensez que pour être efficace au travail, il faut être capable de faire plusieurs choses en même temps ? Qu’être en permanence à l’écoute de vos emails, de vos appels téléphoniques et de Slack font de vous quelqu’un d’efficace ? Ce n’est qu’une illusion !

Tim Ferris, auteur du livre “The 4-hour workweek”. Source photo: http://fourhourworkweek.com/media/
  • si vous passez très fréquemment d’une chose à une autre (ex: interrompu toutes les 5 minutes par vos emails et/ou notifications téléphoniques), vous perdez en réalité un temps précieux à vous “remettre dans le bain” après chaque interruption.
Tristan Harris explique que nos téléphones et leurs apps ont été conçus pour accaparer notre attention.

Faire des listes: la solution idéale ?

L’outil de productivité personnelle le plus populaire (à en croire le nombre de téléchargements sur les catalogues d’apps) est la “ToDo-list”.

  • Quand on note une tâche à faire, on est convaincu (ou du moins, on croit l’être) de l’importance de cette tâche. Or, quand on retrouve cette tâche dans sa liste, parmi une centaine d’autres, son importance devient toute relative, pour autant qu’on s’en souvienne !
  • En voyant la liste de tâches s’allonger, on se rend compte qu’on ajoute des tâches à une fréquence plus élevée que notre capacité d’exécution, ce qui est extrêmement angoissant, ou démotivant. (ce ressenti dépend de votre personnalité)
  • Enfin, pour que ces outils soient efficaces, il faut prendre le temps de classer ses tâches de manière pragmatique (voire à en supprimer régulièrement), en y appliquant des dates butoir, en les rangeant dans des sous-listes choisies judicieusement, et en les découpant en sous-tâches. Malheureusement, peu de gens le font.
Photo par Nikki Buitendijk

Utiliser sa boite email comme liste de tâches ?

Pour celles et ceux dont le travail quotidien repose essentiellement sur le traitement d’emails, il est tentant de considérer sa boîte de réception comme liste de tâches: on en sort un email seulement une fois qu’il a été traité, et ceux qui y restent sont donc à traiter.

Présentation de l’atelier que je donnerai à Paris le Samedi 28 Janvier

Trouvez les techniques qui vous correspondent

Si cet article vous a donné envie de reprendre le contrôle de votre temps, je vous invite à vous inscrire à mon atelier: “Augmente ta productivité: apprends à moins procrastiner”, qui aura lieu le 28 Janvier 2017 à Paris.

Web software development × personal development. https://adrienjoly.com/now 🚀

Web software development × personal development. https://adrienjoly.com/now 🚀